Actualités

Saint-Nazaire Ville-Port - Occupation du toit de la base sous-marine

16/02/2019

La base sous-marine a toujours été l’un des atouts phares de la ville de Saint-Nazaire sur le plan touristique. En effet, ce vestige de l’occupation allemande permet chaque année d’attirer un grand nombre de visiteurs et de curieux. Or, en ce début d’année 2019, la municipalité de Saint-Nazaire a lancé un appel à manifestation d’intérêt concernant l’occupation du toit de la fameuse base sous-marine. Il sera question de « végétaliser » ce dernier. Décryptage.

La municipalité veut faire du toit de la base sous-marine un lieu à part entière

Nombreux sont les clients de notre hôtel dans le centre-ville de Saint-Nazaire à s’interroger sur l’avenir du toit de la base sous-marine, haut-lieu de l’occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Il faut dire que depuis les années 1990, la municipalité cherche à se réapproprier ce monument dans le cadre d’un grand projet urbain : Ville-Port. Il en résulte aujourd’hui l’essor d’activités culturelles, associatives et touristiques autour de la base sous-marine.

Par exemple, en 2009, lors de la manifestation culturelle et artistique « Estuaire », le toit de la base sous-marine a servi de support à une gigantesque création de Gilles Clément. Cette œuvre, qui entrait dans la logique du jardin du tiers paysage chère à l’artiste, visait à introduire du végétal sur un site par nature hostile car recouvert de béton et exposé à des vents violents. Il se trouve que la municipalité ambitionne justement de faire du toit de la base sous-marine un vaste jardin dans lequel il sera possible de faire escale à l’occasion d’une promenade entre le port, le front de mer et le cœur de ville.

Un appel à manifestation d’intérêt pour retenir les idées les plus innovantes

L’appel à manifestation d’intérêt a pour vocation de permettre l’émergence de propositions innovantes et participatives quant à l’occupation du toit de la base sous-marine, l’intérêt étant d’en faire un lieu intergénérationnel et propice aux échanges et rencontres. Pour rappel, le toit de la base sous-marine est tout à fait étanche et affiche une surface de 2,5 hectares accessible depuis la rue par un escalier, un ascenseur et une passerelle. Si vous avez des idées à proposer, il est grand temps de les soumettre !