Actualités

Les Chantiers de l'Atlantique visent les 2 milliards de chiffre d'affaires en 2022

05/07/2019

Les Chantiers de l’Atlantique enchaînent les contrats ! À tel point que le plus grand chantier naval civil français — lequel se situe à Saint-Nazaire —, vient de terminer son redressement. Bien aidé par un carnet de commandes bien rempli et une rigueur à toute épreuve leur permettant d’atteindre des performances spectaculaires, Les Chantiers de l’Atlantique ont vu leur chiffre d’affaires passer de 557 millions d’euros en 2014 à 1,6 milliards d’euros en 2018. Et en 2022, le chantier naval table sur un CA annuel de 2 milliards d’euros !

Chantiers de l’Atlantique : accumulation de commandes jusqu’en 2029

Les visiteurs de notre hôtel dans le centre-ville de Saint-Nazaire les connaissent bien, Les Chantiers de l’Atlantique, puisque le chantier naval nazairien fait partie des sites à visiter absolument. Il faut savoir que pour 2022, Les Chantiers de l’Atlantique visent un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros. Ces prétentions ne sont pas insensées car depuis 2012, le chantier naval a produit cinq navires de classe Oasis (dont deux ont déjà été livrés) pour le compte de Royal Caribbean International.

Mais ce n’est pas tout. En effet, cinq Meraviglia et Meraviglia + pour MSC ainsi que trois World Class pour le même armateur et cinq Edge pour Celebrity Cruises sont au programme, certaines des commandes de navires ayant d’ores et déjà été honorées. À cela, il faut également ajouter quatre bâtiments logistiques inédits à destination de la Marine Nationale. Ces derniers devraient être livrés entre 2023 et 2029.

Consolidation du plan de charge et nouvelles embauches

Les Chantiers de l’Atlantique ont franchi la barre des 3 000 salariés. Il faut dire que les chantiers navals de Saint-Nazaire vont avoir besoin de main-d’œuvre dans les prochaines années. Car en effet, l’entreprise souhaite consolider son plan de charge en se diversifiant.

Tandis que les confirmations de sous-stations pour les champs éoliens au large des côtes françaises se font toujours attendre, Les Chantiers de l’Atlantique misent sur d’autres secteurs du maritime pour continuer de tourner à plein régime : les énergies marines, les sous-stations électriques, le développement de bureaux d’études pour contribuer à des projets extérieurs, sans oublier les activités de réparation, de maintenance, de refontes et de modifications d’équipements… Autant le dire, Les Chantiers de l’Atlantique vont avoir du pain sur la planche !