Actualités proposées par notre Hôtel à Saint-Nazaire

EOL - Le premier site touristique dédié à l'éolien en mer a ouvert ses portes à Saint-Nazaire

07/05/2019

Ouvert depuis février 2019, EOL a déjà accueilli 10 000 visiteurs depuis son inauguration. Situé au niveau de l’écluse fortifiée, EOL, centre d’interprétation de l’éolien en mer, propose de plonger dans une filière d’avenir de manière ludique et immersive avant le lancement des tous premiers parcs, notamment celui de Guérande, qui devrait être mis en service d’ici à 2022.

EOL, le centre qui s’intéresse à l’éolien en mer à Saint-Nazaire

Dans le cadre de votre séjour ou séminaire à Saint-Nazaire, sans doute ferez-vous escale à EOL, le tout premier centre d’interprétation de l’éolien en mer. Ouvert depuis le 09 février dernier, ce musée dédié aux énergies marines renouvelables se situe dans l’écluse fortifiée. Il a pour vocation d’enseigner aux visiteurs les enjeux relatifs à cette filière naissante et prometteuse qu’est l’éolien en mer. Concrètement, EOL propose un parcours à la fois immersif et ludique de 45 minutes sur un sujet vaste et complexe, mais rendu accessible même aux plus jeunes.

Importance du vent à travers l’histoire, mix énergétique, fonctionnement des éoliennes, différents aspects sont traités à travers des jeux projetés sur des dispositifs de réalité virtuelle, si bien que les visiteurs peuvent même créer le premier parc du banc de Guérande, lequel devrait être composé de quatre-vingt éoliennes et dont la mise en service ne serait pas actée avant fin 2022. La visite se termine à l’extérieur, dans les hauteurs, avec une magnifique vue à 360° surplombant tout le port de Saint-Nazaire.

En France, les premiers parcs sont encore au stade d’utopie…

Malheureusement, à l’heure où EOL doit être une vitrine représentative de la filière de l’éolien en mer, le déploiement des premiers parcs français n’est qu’une utopie. Le projet, piloté par EDF, a littéralement été suspendu à l’épuisement des recours. Or, l’éolien de mer peut véritablement devenir une filière majeure pour le bassin nazairien, notamment en matière d’emploi et d’environnement. Malgré tout, restons optimistes : plusieurs éoliennes produites par les Chantiers de l’Atlantique sont déjà sorties de sous les eaux. Mais elles ont pris la direction de la mer Baltique…