Histoire de l’hôtellerie à St-Nazaire

Les anciens s’en souviennent. Ils se rappellent du Saint-Nazaire d’autrefois, celui qui a connu la guerre. Ils se rappellent aussi de la reconstruction de la ville. Ils se rappellent de l’Avenue de la République, moteur de l’économie locale. Ils se rappellent de l’architecture audacieuse de ses bâtiments et commerces.
Réceptionniste Hotel St Nazaire
21/02/2017
Les anciens s’en souviennent. Ils se rappellent du Saint-Nazaire d’autrefois, celui qui a connu la guerre. Ils se rappellent aussi de la reconstruction de la ville. Ils se rappellent de l’Avenue de la République, moteur de l’économie locale. Ils se rappellent de l’architecture audacieuse de ses bâtiments et commerces. 
 
Si notre hotel à Saint Nazaire n’a pas eu la chance de traverser cette époque charnière dans l’histoire du chef-lieu de la Loire-Atlantique, il est admiratif de son glorieux passé, lequel a permis à la ville de s’ériger en une capitale française de la construction navale. Qui plus est, Saint-Nazaire et sa région sont aujourd’hui haute-ment touristiques. Décryptage.
 

Saint-Nazaire et ses hôpitaux durant la Renaissance

Dans les années 1530, Saint-Nazaire était rattaché à la Bretagne et au Pays nantais, lesquels appartenaient au Royaume de France. Durant cette période, la pauvreté était un phénomène sociétal, voire même politique. À Saint-Nazaire et ailleurs, des hôpitaux-charités accueillaient sans-abris et personnes malades. Au XVIème siècle, les hôpitaux étaient à l’origine des hôtels que l’on connait aujourd’hui, celui que vous préférez étant bien évidemment notre hôtel-restaurant à Saint-Nazaire !
 

L’apparition des tous premiers établissements hôteliers 

Parmi les descendants de notre hôtel de St-Nazaire, on trouve les auberges, les tavernes, les hôtels particu-liers mais aussi les cabarets. Tandis qu’auberges et tavernes donnaient surtout le vivre, les hôtels particuliers permettaient déjà de se nourrir et de dormir. Ces maisons meublées proposaient également différents ser-vices. Très vite, les premiers établissements de restauration et de repos devinrent une alternative à l’Église et aux hôpitaux.
 
Quant aux cabarets, ils étaient appréciés des consommateurs pour leur ambiance festive. Fréquentés par toutes les couches sociales, les cabarets servaient même des repas complets ainsi que du vin. Jusqu’au XVIIème siècle, l’activité des cabarets battait son plein dans la ville de Saint-Nazaire.
 

Nourriture, repos et divertissements 

L’histoire nous montre qu’il n’est pas difficile de tisser des liens entre l'hospitalité et les différents types d’établissements qui avaient pour vocation de nourrir, loger et de divertir les voyageurs et personnes dans le besoin. Certes les choses ont aujourd’hui beaucoup changé mais l’essence de l’hôtellerie reste la même : of-frir repos et détente à la clientèle.
Retour aux actualités